Enquête sur les victimes de traite des êtres humains suivies par les associations en 2019



L’enquête « Les victimes de traite des êtres humains suivies par les associations en France » a pour objectif d’estimer, chaque année, le nombre de personnes victimes de traite des êtres humains suivies par les associations en France.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la mesure 8 du second Plan d'action national contre la traite des êtres humains, à savoir "Pérenniser l'enquête sur les victimes de traite des êtres humains suivies par les associations". L'un des objectifs est d’améliorer la connaissance de ce phénomène criminel en illustrant les situations concrètes qu'il recouvre afin de mieux guider l'action publique. Le questionnaire a été créé conjointement par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) avec le concours des associations membres du Collectif « Ensemble contre la traite des êtres humains ».

Les rapports des précédentes enquêtes sont consultables sur le site de l'ONDRP.


Le questionnaire s’adresse à toutes les associations qui accueillent et accompagnent des personnes victimes de traite des êtres humains, quelle que soit la forme d’exploitation concernée : exploitation sexuelle, exploitation par le travail y compris domestique, mendicité forcée, contrainte à commettre des délits, trafic d'organes, etc.

La participation à l'enquête repose sur le volontariat des associations.

Le questionnaire porte sur l’ensemble des victimes accompagnées en 2019, que le suivi ait commencé ou non en 2019, quelle que soit la forme d'exploitation et y compris les victimes suivies au sein de lieux de privation de liberté. 

Le questionnaire est organisé en deux parties :

  1. Une partie socle portant sur le nombre de victimes suivies, leur sexe, leur âge et leur pays d'origine. Il est nécessaire de répondre à ces questions pour valider le questionnaire.

  2. Une partie approfondie facultative concernant le profil des victimes, les conditions de leur exploitation et les démarches qu’elles ont entreprises. Cette partie permet aux associations disposant de données plus détaillées de transmettre ces informations.


VOUS POUVEZ VALIDER LE QUESTIONNAIRE MÊME SI VOUS NE RÉPONDEZ PAS À L'ENSEMBLE DES QUESTIONS.


Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique par l’ONDRP. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2018, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à Abigaïl VACHER (abigail.vacher@miprof.gouv.fr) MIPROF, 14 avenue Duquesne, 75007 Paris, 01.40.56.89.10 ou Amandine SOURD (amandine.sourd@inhesj.fr) ONDRP - INHESJ, École Militaire, 1 Place Joffre, Case 39, 75007 Paris, 01.76.64.89.69.